Canal du Centre
La Motte sur DheuneLes églises de Saint-Bérain-sur-DheuneLa ferme du MontceauLa Motte-BouchotMontceau-les-Mines de 1877 à aujourd’huiChalon-sur-Saône

Paysages

4. Autour du canal du Centre aujourd’hui

58 éléments ont été recensés sur le linéaire.

  • 16 villes, villages, écarts
  • 12 châteaux ou demeures
  • 9 moulins
  • 3 cités ouvrières
  • 3 fermes
  • 1 ferme-école et 2 écoles
  • 2 logements patronaux
  • 2 monuments aux morts
  • 1 mairie
  • 1 salle des fêtes
  • 1 croix de chemin
  • 1 établissement viticole
  • 1 grand ensemble
  • 1 restaurant
Le pavillon d'entrée du château de Digoine, avec l'ancienne grille. A gauche, le site d'écluse 19 du versant Océan à Palinges.
Le pavillon d'entrée du château de Digoine, avec l'ancienne grille. A gauche, le site d'écluse 19 du versant Océan à Palinges.
Les bâtiments du moulin de Digoine, installés sur la rive droite du canal, bief 20 du versant Océan à Palinges.
Les bâtiments du moulin de Digoine, installés sur la rive droite du canal, bief 20 du versant Océan à Palinges.
Monument aux morts de la Deuxième Guerre mondiale, placé en aval de l’étang de Parisenot au bief 04 du versant Océan à Saint-Eusèbe.
Monument aux morts de la Deuxième Guerre mondiale, placé en aval de l’étang de Parisenot au bief 04 du versant Océan à Saint-Eusèbe.

La majeure partie de la traversée du canal se fait aujourd’hui dans un paysage rural. Avec la déprise industrielle, les sites ont disparu pour laisser place à une végétation qui masque tout, des carrières de Remigny au lavoir des Chavannes. 

Paysages ruraux antérieurs au canal

  • Bocage dans le Charolais : Volesvres, Vitry-lès-Paray
  • Vignes autour de Chagny
  • Monuments historiques reconnus : château de Digoine, basilique de Paray

Paysages industriels

  • Grandes zones industrielles contemporaines : Chalon-sur-Saône et la zone portuaire nord
  • Zones industrielles plus anciennes toujours actives : Chagny, Digoin

Emergence de nouveaux paysages

  • Paysages de friches industrielles
    • en déshérence : écart des Forges-de-Perreuil, Ecuisses
    • réaménagées : Montceau-les-Mines

  • Paysages touristiques et patrimoniaux
    • reconnus d’intérêt patrimonial : industries de Ciry-le-Noble, Ecuisses
    • réaménagements du canal dans un but de valorisation touristique à Génelard
    • villes et pays d’art et d’histoire, opérations de requalification : Charolais-Brionnais, Saint-Léger-sur-Dheune (passerelle)

Site des Forges de Perreuil : les bâtiments industriels, la voie ferrée et l'ancienne gare. Dans le fond, on peut apercevoir un bateau sur le canal. Bief 15 du versant Méditerranée à Morey.

© T. Kuntz, Service Patrimoine et inventaire, Région Bourgogne, 2013.

Curiosités

  • La ferme-école du Montceau, à Palinges
  • Le château de la Motte, à Saint-Bérain-sur-Dheune
  • L’écart des Forges-de-Perreuil : il s’est constitué autour d’une usine installée à l’emplacement d’un moulin. Gare désaffectée, anciennes boutiques, usine, port.
  • La demeure de Beauregard. Ce château, pendant de celui de Digoine, a été détruit dans les années 1870. Il en reste la chapelle et le parc.
  • Le château d’Avoise domine le bief de partage à Montchanin depuis la fin du 19e ou le début du 20e siècle. Il est certainement à mettre en relation avec les grandes demeures que se font construire les industriels locaux.
A gauche le réservoir de Montchanin, au centre l'allée des Soupirs et au fond à droite, le château d’Avoise. Bief de partage, Montchanin.
A gauche le réservoir de Montchanin, au centre l'allée des Soupirs et au fond à droite, le château d’Avoise. Bief de partage, Montchanin.
Afficher / Masquer toutes les notes
Retour au texte 1 GAUTHEY Emiland-Marie, Mémoires sur les canaux de navigation et particulièrement sur le canal du Centre, publiés par Navier, Paris : Editions Firmin-Didot, 1816, « Troisième mémoire, sur le commerce du canal du Charollais », octobre 1778, p. 116-117.
Retour au texte 2 DUTENS Joseph-Marie, Navigation intérieure, t. 1, p. 210.
Retour au texte 3 LAGROST Louis, Du château ducal de Montcenis à la « seigneurie du Creusot » (XIIe-XVIIIe siècle), Montceau-les-Mines, 2009.  
Retour au texte 4  « Délibération portant que le projet de navigation de l’Arroux depuis Toulon jusqu’à la Motte-Saint-Jean dont le privilège a été accordé au marquis de Maubourg mérite d’être favorisé par l’utilité et par l’importance de l’objet […] », Archives départementales de la Côte-d’Or, C 4459, Arroux, 3/12/ 1730.  
Retour au texte 5 « Le commerce des poissons du Charollais était autrefois beaucoup plus considérable qu’à présent, parce que depuis plusieurs années on a détruit beaucoup d’étangs pour en former des prés. » Gauthey, op. cit.
Retour au texte 6 GAUTHEY, op. cit.
Retour au texte 7 Archives départementales de la Côte-d’Or, C 4460, Dheune, 11/12/1759. Ce flottage, concurrençant celui du comte de Clermont-Montoison, semble avoir tourné court.  
Retour au texte 8 Pour plus d’information sur les mines de Montcenis : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/camt/fr/egf/donnees_efg/92_AQ/92_AQ_FICHE.html, pages consultées le 9 avril 2015.
Retour au texte 9 GAUTHEY Emiland-Marie, op.cit., Appendice, p. 379.
Retour au texte 10 « Communes de Vitry, Vigny et Saint-Léger-lès-Paray, extrait des minutes cadastrales levées en 1832 ». Plans conservés chez VNF-Direction Centre-Bourgogne, subdivision de Montceau-les-Mines.  
Retour au texte 11 GAUTHEY Emiland-Marie, Mémoires sur les canaux de navigation et particulièrement sur le canal du Centre, publiés par Navier, Paris : Editions Firmin-Didot, 1816, p. 360.
Retour au texte 12 GAUTHEY Emiland-Marie, Mémoires sur les canaux de navigation et particulièrement sur le canal du Centre, publiés par Navier, Paris : Editions Firmin-Didot, 1816, Appendice, p. 386.
Retour au texte 13 Conservés aux Archives départementales de Saône-et-Loire. L’exemple de Montceau-les-Mines est le plus frappant.