Annexes

Projet et crédits

Une initiative régionale inédite

Présentation

Compétence de la collectivité régionale, l’inventaire général du patrimoine culturel a pour mission de recenser, d’étudier et de faire connaître le patrimoine.

L’inventaire des canaux de Bourgogne s’inscrit dans le cadre de l’expérimentation de gestion d’une partie des canaux de la région par le conseil régional de Bourgogne Franche Comte pour une durée de trois ans, de 2010 à 2012.

Quatre voies d’eau, la Seille canalisée et les canaux de Bourgogne, du Nivernais et du Centre, définissent le périmètre de l’étude, dont les objectifs résident principalement dans l’appréhension des éléments constitutifs du canal et de ceux liés à son patrimoine de proximité. L’étude du linéaire a mis en évidence tous les ouvrages participant au fonctionnement du canal. Quant à l’étude du patrimoine de proximité, elle a conduit au recensement des éléments patrimoniaux proches du canal, qu’ils soient liés à son activité ou présents avant sa construction.

Le portrait du canal traduit les différents aspects de cet ouvrage complexe, à la fois patrimoine technique spécifique, fonctionnant en réseau, élément remarquable du patrimoine régional et organisateur du territoire comme des paysages, qu’ils soient ruraux, urbains ou industriels.

Outils méthodologiques et moyens humains

La méthodologie de l’inventaire général du patrimoine culturel est un outil d’analyse et de classement adapté aux nombreux éléments patrimoniaux qui ressortent des 600 kilomètres parcourus par les quatre voies étudiées. Précise et normalisée, basée sur l’interopérabilité des données, elle permet également de jouir d’une information échangeable, comparable et accessible à tous.

L’étude commence par une approche historique précise, basée sur un travail de recherche à partir de documents anciens ou d’archives et d’une bibliographie exhaustive.

Une enquête de terrain permet de repérer et d’étudier in situ les objets révélés par l’étude historique préalable.

Les illustrations - photographies, cartes et schémas - viennent appuyer l’ensemble des données collectées et analysées par les chercheurs.

L’ensemble de ces données constitue une solide documentation, rigoureusement organisée et hiérarchisée pour être intégrée dans les bases de données nationales, consultables sur internet : « Architecture et patrimoine »
http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/

L’ensemble de ce travail a été mené par une équipe pluridisciplinaire, composée de chercheurs, photographes, dessinateur-cartographe et chargée de valorisation.

La réalisation de l’Itinéraire numérique des canaux de Bourgogne a également bénéficié de l’appui d’un comité scientifique et de relecture, dont les membres sont des spécialistes des voies d’eau. Qu’ils en soient ici remerciés.

Un livre intitulé Canaux de Bourgogne – Une histoire, un réseau, des paysages, rédigé par le service patrimoine et inventaire de la région Bourgogne Franche Comte (site de Dijon) et publié aux éditions Lieux Dits, propose une approche plus synthétique du patrimoine en réseau formé par les canaux de Bourgogne.

Canaux de Bourgogne – Une histoire, un réseau, des paysages.
Canaux de Bourgogne – Une histoire, un réseau, des paysages.

Crédits

Rédaction
Virginie Malherbe, conservateur du patrimoine et chercheur
Cécile Lestienne, historienne de l’art et chercheur
Aurélie Lallement, chargée de mission valorisation du patrimoine et chercheur
Julien Defillon, chercheur

Photographies
Thierry Kuntz
Pierre-Marie Barbe-Richaud
Jean Luc Duthu

Cartes et schémas
Alain Morelière

Comité scientifique
Jean Davoigneau, chargé de mission à la Mission de l’inventaire général du patrimoine culturel, ministère de la Culture et de la Communication
Valerie Mauret-Cribellier, chercheur à la Direction de l’Inventaire du Patrimoine, Région Centre-Val de Loire
Patrice Notteghem, conservateur en chef du patrimoine
Pierre Pinon, architecte et historien
Laurent Poupard, chercheur à la région Franche-Comté
Virginie Serna, conservateur en chef du patrimoine à la Mission de l’inventaire général du patrimoine culturel, ministère de la Culture et de la Communication

Coordination du projet
Aurélie Lallement, chargée de mission valorisation du patrimoine et chercheur

Relecture
Aurélie Lallement, chargée de mission valorisation du patrimoine et chercheur
Amandine Lachâtre, documentaliste et gestionnaire des bases de données
Julien Defillon, chercheur

Enquête
Virginie Inguenaud, conservateur du patrimoine et chercheur
Cécile Lestienne, historienne de l’art et chercheur
Virginie Malherbe, conservateur du patrimoine et chercheur
Alain Morelière, dessinateur et cartographe

Communication
Stéphanie Guillemaud, chargée de communication

Réalisation
ATOL C&D, développement Typo3
IKSIS, graphisme et intégration des données
M. Lenepveu, assistance à maîtrise d’ouvrage